La cuisine Marocaine

cuisine marocaine

La cuisine marocaine est une cuisine méditerranéenneextrêmement raffiné, grâce à des interactions et des échanges du Maroc avec d’autres cultures et civilisations au cours des siècles : o retrouve ainsi une multitudes de plats issues des traditions berbères, arabes,  ou juive Les chefsde la cuisine royale de Fès, Meknès, Marrakech, Rabat et Tétouan ont créé et affinés au fil des siècles la base de ce qui est connu aujourd’hui comme la cuisine marocaine.

Ingrédients utilisés dans la cuisine marocaine

Le Maroc produit une large gamme de fruits et légumes méditerranéens. Le bœuf, le mouton et l’agneau, le poulet, le chameau, le lapin et fruits de mer servent de base pour la cuisine. Elle est également connue pour être beaucoup plus fortement épicée que la cuisine du Moyen-Orient.

Épices et autres aromates


Les épices sont largement utilisés dans la cuisine marocaine. De nombreux ingrédients sont d’origine locale comme le safran de Taliouine, la menthe et les olives de Meknès, et les oranges et citrons de Fès.

Les épices largement utilisés dans la préparation des plats marocains sont :

  • karfa (cannelle),
  • Kamoun (cumin),
  • kharkoum (curcuma),
  • skinjbir (gingembre),
  • Libzar (poivre),
  • tahmira (paprika),
  • graines d’anis,
  • graines de sésame,
  • qesbour (coriandre)
  • Zaafranbeldi (safran).

Les herbes courantes comprennent la menthe et le maadnous (persil).

Les desserts : un éventail de pâtisseries marocaines

Habituellement, les fruits de saison, plutôt que des desserts chauds sont servis à la fin d’un repas.

Un dessert communes tkaa bel ghzal («cornes de gazelle»), une pâtisserie farcie avec de la pâte d’amandes et recouverte de sucre. La «Halwashebakia » est également assez appréciée au Maroc et sont largement consommées durant le mois de Ramadan. Il s’agit d’une pâte de bretzel en forme de frite, plongé dans un pot de miel chaud et parsemé de graines de sésame.

Thé à la menthe

La boisson la plus populaire au Maroc est le thé vert à la menthe. Faire un bon thé à la menthe au Maroc est considéré comme une forme d’art et de la consommation de celui-ci avec des amis et la famille est souvent une tradition quotidienne. La technique de coulée est aussi importante que la qualité du thé lui-même. Pots de thé marocain sont de longs becs verseurs, ce qui permet au thé d’être versé uniformément dans de minuscules verres. Pour un meilleur goût, les verres sont remplis en deux étapes.